Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 07:49

Angela Merkel s’est fendue il y a 10 jours d’une visite à Ankara dans le contexte tendu de la crise migratoire et estime avoir obtenu des progrès sur le dossier des migrants en le liant à la réouverture des négociations en vue de l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne.

Il ne s’agit pas d’un progrès, il s’agit d’une forfaiture. La Turquie ne fait pas partie de l’Europe. Ce n’est pas faire preuve d’ostracisme que de l’affirmer, c’est poser le constat d’une réalité géographique, culturelle, historique.

Un constat que confirme la politique étrangère menée par M. Erdogan, l’autocrate « islamo-conservateur » (appréciez l’euphémisme) au pouvoir en Turquie.

M. Erdogan n’a en effet jamais ménagé ses efforts pour aider à faire prospérer l’Etat Islamique. C’est par la Turquie que les djihadistes occidentaux rejoignent les rangs de l’E.I. C’est par la Turquie que le même Etat Islamique peut faire transiter et vendre au marché noir le pétrole qui est sa principale ressource financière. Depuis ses balbutiements, la Turquie est au moins l’alliée objective de l’Etat Islamique. L’E.I. est d’une part l’instrument dont voulait user Ankara pour se débarrasser de Bachar El-Assad en Syrie. L’E.I. est d’autre part l’opportun instrument avec lequel Ankara souhaite se débarrasser des Kurdes ; des Kurdes qui opposent depuis de longs mois une résistance héroïque aux islamistes de Daech et ont été pendant de trop longues semaines les seuls à le faire.

A cette époque, Ankara ne redoublait pas d’efforts pour soutenir des Occidentaux timorés. Cependant, à jouer avec le feu, on finit parfois par se brûler, et il aura fallu qu’un attentat fomenté par Daech se produisît sur le sol turc que le pouvoir amorce un début de changement de position.

Dans ces conditions, la relance de négociations pour l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne est une forfaiture. Elle est une insulte aux Kurdes. Elle est le paravent honteux de l’indécision et de l’impuissance européenne.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages