Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 17:40

 Podcast

 

On a découvert la semaine passée que les « Buisson » ont des oreilles, de grandes oreilles, de vilaines esgourdes de l’espèce des cages à miel qui traînent et mémorisent. Quand je dis « on a découvert », cela constitue un abus de langage, la faute à ce siècle impie, car si vous connaissiez un peu votre histoire sainte, vous sauriez qu’on ne doit pas se fier au « Buisson ». Déjà quand Dieu parlait à Moïse, un buisson était dans le coup, un buisson qui écoutait tout ardemment…

Cependant, le niveau de conversation de Sarkozy doit être passionnant car tout le monde se précipite, des conseillers déchus aux inquisiteurs judiciaires, pour l’écouter parler, les agissements du sieur Buisson nous prouvant seulement au passage qu’en grattant un peu, on n’a jamais fini d’être surpris par la bassesse du genre humain.

Pour en revenir au buisson ardent, Dieu a bien fait d’utiliser cette technique originale de communication en « bien-longtemps-avant-Son-Fils ». En effet, si l’envie lui prenait de nous parler aujourd’hui, Il ne pourrait plus se permettre ce genre de fantaisie sous peine de commettre un crime de lèse-écologie. Paris vient par exemple de bannir les feux de cheminée. Normal, ce n’est pas écolo le feu de cheminée, ce n’est effectivement pas naturel.

Je pense que si Cromagnon apprenait cela, il s’en voudrait de n’avoir pas installé plus tôt une pompe à chaleur à l’entrée de sa grotte grâce au crédit d’impôt de Mme Duflot qu’il avait l’immense chance de ne pas connaître.

La semaine passée, avez-vous entendu mugir, dans nos villes et pas dans nos campagnes, car la campagne n'est pas leur univers, avez-vous entendu dans nos villes mugir ces féroces soldats de l’écologie militante, ces verts ayatollahs et leur satanée manie d'avoir des idées sur tout ?

La semaine passée, alors que le soleil décidait enfin de sortir d’un trop long hivernage, pour notre plus grand plaisir, la responsable d’une agence régionale de santé vient nous mettre en garde : « Attention il fait beau, n’allez surtout pas faire de sport, ce n’est pas bon pour la santé ! » Oui, vous avez bien entendu : le soleil brille, restez enfermés à cause de la pollution ! J’ajouterai simplement à ce lumineux conseil : bienvenue dans le monde moderne, bienvenue au royaume des écolos cacochymes et des pisse-vinaigre en bonne santé, bienvenue dans un monde où l’on s’interdit d’aller se dépenser dehors quand il fait beau.

Voulez-vous que je vous dise ? Ce n’est pas les particules fines qui m’empêchent de respirer, c’est vous, les chantres de l’écologie, qui me pompez l’air avec vos conseils à la noix et vos avis avisés. Tous les hygiénistes, les donneurs de leçons pour vivre mieux et plus longtemps : ne mangez pas gras, ne buvez pas, évitez de faire l’amour, vous ferez des centenaires. Mais pourquoi faire des centenaires ? Pour vous supporter plus longtemps, pour vous entendre débiter d’un air sentencieux vos conseils érudits à l’humanité souffrante ?

Sincèrement, les intégristes de la santé, pères-la-morale des temps modernes, écoutez-moi : mangez un peu plus gras, buvez un coup et plutôt que de vous faire fumer la cervelle, partez à la recherche de celui ou celle qui vous déridera l’intimité et vous arrêterez alors de vous sentir responsable du sort de la terre entière. Le jour où vous aurez trouvé la recette du bonheur domestique, ce jour-là, vous aurez fini de nous cassez les pieds avec vos grandes idées, et croyez-moi, à cet instant précis, on respirera beaucoup mieux sur la terre !

La semaine prochaine, je vous démontrerai que les voies du Seigneur sont certes impénétrables mais parfois rigolotes en vous contant l’histoire de Saint Jérôme K., patron des traders en déroute devenu porte-parole auto-proclamé du Vatican.

Partager cet article
Repost0

commentaires

laurence 12/03/2014 08:35

L'histoire des feux de cheminée en Ile de France m'a fait tomber à la renverse….

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages