Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 09:33

Podcast

 

Dure semaine pour les turfistes. Si vous comptiez parier dans la cinquième à Auteuil sur « Findus du galop », il va falloir attendre un peu, son jockey a décidé de le retirer temporairement de la course. Quant au numéro XVI, « Benoît de la Place Saint Pierre »,  il vient de déclarer forfait.

Y a-t-il un rapport entre les deux affaires, trouvera-t-on du cheval roumain  ou de la sauce tomate chinoise dans les hosties ? On peut s’interroger sur les motivations de la démission du Pape : est-ce la défaite au rugby de l’équipe d’Italie face à l’Ecosse ? Le fait que David Beckam ait préféré le PSG à l’Inter de Milan pour revenir jouer en Europe ? On ne peut quand même s’empêcher de penser qu’il doit y avoir un lien entre la mise sous surveillance de la filière viande, la mise sous surveillance de la filière poisson et le fait qu’un homme décide comme ça de filer de Saint Pierre.

 

Benoît XVI a un peu surpris son monde en annonçant son retrait, d’abord parce qu’il l’a annoncé en latin. Personnellement, si je m’étais trouvé avec le Pape au moment où, après avoir repris son décompte de la CPAM pour vérifier ses trimestres, il a pris la décision de faire jouer ses droits à la retraite, il aurait pu m’annoncer dans le même temps, et toujours en latin, qu’il se mariait avec Lady Gaga ou Jean-Paul Gaultier, cela ne m’aurait pas beaucoup ému. Il est vrai que les petits malins qui parlent latin couramment ne courent pas les rues, même  si on en rencontre globalement plus au Vatican qu’en Sibérie orientale. Pourtant c’est classe d’annoncer son départ en latin : « Assez travaillarum. Ego fatigem. Cassemus ad retraitam boni meritem ! »  

 

Mais alors qui pour succéder à Benoît XVI ? Jean-François Copé et François Fillon ont aussitôt annoncé qu’ils étaient prêts à relever le défi. Jean-François Copé aurait d’ailleurs déjà annoncé avoir remporté l’élection, 30 mn avant une déclaration de François Fillon disant qu’il avait gagné. En revanche, s’il y en a un sur lequel il ne faut pas compter pour essayer d’être pape, c’est François Hollande. D’abord parce qu’il est déjà pris en France avec un job de président, même s’il paraît que ça ne rigole pas tous les jours et que pape ça doit être plus cool. Et puis François Hollande est déjà ecclésiastique. Le croyez-vous ? C’est pourtant vrai ! Quand vous êtes Président de la république française, vous accrochez en prime, et sans supplément d’honoraires, quelques jolis titres à votre carte de visite, dont celui de « chanoine honoraire de la basilique du Latran », ou, plus chic encore, de « proto chanoine de la cathédrale d’Embrun ». Je vous précise tout de suite qu’un proto chanoine n’est pas un modèle de chanoine expérimental. Cependant, si quelqu’un a une idée raisonnable de ce que peut-être un proto chanoine, je suis preneur. Président de la République, Chanoine du Latran, proto chanoine des Embruns…pour quelqu’un qui a écrit dans son programme de candidat qu’il s’engageait contre le cumul des mandats, je trouve que ça fait beaucoup !


La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence des écrits de Brigitte Lahaie sur les évolutions doctrinales de l’internationale ouvrière.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages