Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 07:55

Podcast

 

Si décembre est le mois du foie gras, novembre semble être le mois de la mauvaise foi, en tout cas les amateurs du genre ont de quoi se régaler. 


Jouons par exemple aux devinettes. Qui a déclaré : « La dégradation de la note financière est grave », elle résulte du « manque de cohérence, de constance, de clairvoyance et de résultats de la politique du gouvernement » ? Perdu, ce n’est pas un ténor de l’UMP, pardon pour l’oxymore, quand la France a été à nouveau rétrogradée par l’agence de notation Standard and Poor’s la semaine passée, c’est François Hollande en janvier 2012 qui réagissait alors à la première dégradation de la note financière de la France.  C’est le même Hollande qui nous explique aujourd’hui que finalement, tout cela n’est pas très grave, et qu’il tient le cap, mais en fait François, ton cap, c’est simplement ce qu’on te reproche.


Faut-il cependant accorder beaucoup d’attention à ces notations financières ? Que valent-elles ? Pas grand-chose si l’on en croit le ministre du Viagra, pardon, le ministre du redressement productif, le grand Arnaud Montebourg, qui a déclaré pour l’occasion que les agences de notation n’ont aucune « crédibilité ». Incontestablement, un ministre de la république qui manie la menace et l’insulte envers les grands patrons américains ou indiens déguisé en marinière made in France peut se permettre sans ciller de donner des leçons de crédibilité. Montebourg a tellement de crédit d’ailleurs qu’il ne donne pas mais qu’il prête : en effet, on donne à penser alors qu’on prête à rire…


Ah, il en faudrait plus que cela pour démonter une équipe de cette envergure. Ayrault l’a déclaré lui-même : rien ne l’impressionne. J’avoue que quand j’ai entendu cette déclaration, je me suis inquiété. Rien ne l’impressionne… Sincèrement, si Ayrault ne se prend pas pour Chuck Norris, pour oser déclarer cela, à quel degré d’inconscience faut-il qu’il soit parvenu ?


Les sifflets à l’encontre de Hollande sont certes malvenus un 11 novembre. Mais un type qui tient le cap et un autre que rien n’impressionne ont-ils la lucidité nécessaire pour comprendre le malaise qu’ils ont réussi à susciter en à peine une année et demie d’amateurisme de haut vol, une année et demie à pianoter fortissimo sur la gamme comprise entre incompétence et mensonge ?


La semaine prochaine, je vous raconterai l’histoire du petit bossu qu'on ne pouvait plus déplier depuis qu'il avait été terrassé par une hernie fiscale.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages