Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 06:27

Podcast

 

Un seul mot d’ordre aujourd’hui : dépénalisons ! Je pensais sincèrement vous parler d’autre chose ce matin, mais la sortie de M. Peillon était beaucoup trop bien sentie pour que je ne me fende pas d’une petite chronique sur le sujet, alors oui, dépénalisons.

Dépénalisons le cannabis. Je ne sais pas si on ira au bout, parce que manifestement, c’est une idée qui a fait « shit », mais pourtant, c’est une riche idée. Elle émane, il faut le dire, de pas n’importe qui, puisque le garçon qui l’a émise est, dans la vie de tous les jours, ministre de l’éducation nationale. Pensez même que si ça se trouve, il a réfléchi avant de parler.

 

Ce serait sympa la légalisation, notamment à l’école, Monsieur le Ministre de l’Education Nationale. Les cours de techno, ça aurait de la gueule : « Bon alors les enfants aujourd’hui, on va apprendre à rouler un pétard. Antoine tu m’apportes les feuilles, Chloé, tu peux aller dans le bureau du proviseur chercher de la résine de cannabis s’il-te-plaît ? » Eh oui, il n’y aurait pas que les CAP carreleurs qui serait formés au bon usage du joint, il n’y aurait pas que les apprentis bûcherons qui apprendraient à manier leur hash, ce serait formidable.

Les cigarettes qui font rire détendraient aussi considérablement les nerfs de tout le monde et je pense qu’on verrait fondre comme neige au soleil les agressions envers les profs ou les surveillants : « T’es pas content parce que je t’ai collé ? Attends, on va s’en rouler un et on en reparle après. » Tout le monde verrait la vie en plus beau grâce à la légalisation du cannabis, en beaucoup plus beau.

 

Il n’y a vraiment qu’Europe Ecologie les Verts pour s’opposer à une telle idée, non pour des raisons de santé publique, mais parce que si l’argent du trafic de drogue disparaît, comment ils vont faire les écolos avoir de l'argent de poche ? Non ce n’est pas bien ce que je dis, ce n’est vraiment que du mauvais esprit de ma part. D’abord, l’élue verte concernée est adjoint au maire. Et dans « adjoint », il y a « ad ». Et puis on ne peut quand même pas reprocher à une écolo d’aimer l’herbe. En plus, elle l’a dit elle-même, elle était au courant de rien ! Elle a 400.000 € en liquide dans son coffre-fort, mais elle ne sait pas d’où ils viennent. Ça me paraît tout à fait crédible comme explication parce qu’il faut bien reconnaître que c’est le genre de choses qui arrive souvent.

Du coup, ça m’a inquiété ce qu’elle a dit Florence Lamblin…. Je suis allé vérifier mon coffre-fort à moi pour voir s’il n’y aurait pas dedans 400.000 € qui traîneraient et qui seraient arrivés là à l’insu de mon plein gré. Mais non, finalement, dans mon coffre-fort, il n’y avait qu’une seule chose, c’était ma carte d’électeur : j’ai eu envie de la rouler, de mettre du tabac ou n’importe quel produit légal dedans et puis de la fumer.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence des passages du mur du son en chute libre sur le nombre de sonneries prononcées par les électrons libres.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages