Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 22:32

 

Podcast

 

 

Garde à vue !... Repos. Claude Guéant est sorti hier au soir de sa garde à vue après une journée passée auprès de ses anciens employés. De quoi ont-ils parlé ? Du bon temps qui est mort et qui ne reviendra pas, de ce qu’il faudrait que Valls devienne, des flonflons et de l’accordéon aussi  :

-          Bon dis donc Claude, tu permets que je vous appelle Claude, Monsieur le Ministre, sans vouloir vous importuner, c’est quoi ces 10.000 € par mois en liquide ? Les policiers de la BAC de Marseille se sont fait serrer pour moins que ça...

Bon Guéant, c’était le patron, et les patrons ça a le droit de tout faire, c’est bien connu, mais quand même… 10.000 € en fraîche tous les mois, c’était le « Guéant Casino » place Beauvau !

Fort heureusement, nous vivons dans un temps où la parole politique n’est pas discréditée, sinon cela pourrait alimenter le fonds de commerce de ceux qui prospèrent sur le mode du « Tous pourris ». Il faut bien reconnaître que tout ça pourrait faire le jeu des extrêmes si nous  n’avions un personnel politique dont l’insoupçonnable honnêteté n’a d’égal que son amour profond du peuple. 

Ce qui est assez formidable dans cette grande comédie, c’est qu’on est pris ouvertement pour des abrutis mais le plus important, c’est de ne surtout pas crier au scandale sinon on serait qualifié de populiste, un peu comme serait immanquablement qualifié de raciste qui oserait dire que Christine Taubira est noire.

Edouard Martin vient d’être nommé tête de liste du PS pour les européennes dans la circonscription du grand est de la France. Edouard Martin, c’est le leader de la CFDT de Floranges qui vomissait sur Hollande il y a peu, l’accusant de trahison. Heureusement pour son avenir personnel, sa crise de lucidité fut de brève durée. Le voilà bombardé tête de liste du PS aux élections européennes. Ç’aura été, au final, la chance de sa vie de se trouver délégué syndical d’un site industriel en perdition. Il devrait remercier M. Mittal chaleureusement, parce que, s’il avait travaillé dans une usine prospère, Edouard Martin, il serait encore, à l’heure où je vous parle, en train de tailler les crayons dans le local syndical mal chauffé en attendant le casse-croûte de 10 heures.

Parfois, certains se demandent pourquoi l’Europe n’est plus si populaire : mais quand on se sert des élections européennes comme prétexte pour bombarder les copains, les chevaux de retour et les opportunistes en manque de carrière, on se dit tout bas que ce n’est peut-être pas étonnant…

Cependant, on se le dit tout bas, il faudrait voir à ne pas faire le jeu des extrêmes…

La semaine prochaine je vous parlerai de l’influence de l’arrivée des vacances de Noël sur le mutisme des chroniqueurs du mercredi jusqu’à l’année prochaine. Bonnes fêtes à tous.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages