Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 07:06
 

Podcast

 

Le Loir-et-Cher rend fou. Je vous  assure, le Loir-et-Cher rend fou. J’avais bien quelque doute auparavant, rien de bien méchant, mais tout s’est accéléré la semaine dernière et j’en ai acquis l’intime conviction : le Loir-et-Cher rend fou. Vous en voulez des preuves ?


D’abord je lisais la Nouvelle République, oui je sais, personne n’est parfait,  et je suis tombé sur le calendrier des festivités qui ont accompagné l’anniversaire des 20 ans de l’Observatoire Loire. Je vous le livre : "l’Observatoire Loire fête ses vingt ans du mercredi 12 au dimanche 16 septembre : l’inauguration aura lieu le samedi 15".

Oui, l’inauguration a lieu trois jours après le début, qui plus est la vieille de la fin des réjouissances. C’est un peu comme si on avait commencé les jeux olympiques par la cérémonie de clôture, comme si le tour de France partait des Champs Elysées, comme si je vous disais au revoir au début de ma chronique, bref il s’agit d’un bouleversement de l’ordre chronologique propre à heurter le garçon organisé que je suis, et je me posai la question : mais que se passe-t-il en Loir-et-Cher ?


Alors que je refusai de céder à la panique et d’admettre la vérité qui commençait à poindre devant mon nez, je circulai sur la route entre Pontlevoy et Blois, quand arrivant à Sambin, v’là-t-y pas que je tombe sur un panneau indicateur magnifique, que je vous invite à aller découvrir puisqu’il existe, et sur lequel est écrit : « Fougère – Cour Cheverny. Prendre direction Fougère. » 

Incroyable ! Pour aller à un endroit, en l’occurrence Fougère, il faut donc que je suive le panneau indicateur qui porte le nom de cet endroit. Découverte stupéfiante que je fis dans les brumes du matin et qui aurait dû, là, finir de me convaincre, mais je trouvais rapidement une explication plus rassurante : nos amis Belges étant nombreux à circuler sur les routes l’été, une signalisation particulière avait été mise en place à leur intention.

 

Eh bien non, ce n’était pas là l’explication. Je me suis résolu à l’admettre hier en découvrant que le temple de Blois avait été recouvert d’inscriptions antisémites. Eh oui, le Loir-et-Cher rend fou !

Dites-donc, les profanateurs, un temple c’est des protestants ! Les protestants sont des chrétiens. Donc d’aller écrire « sale juif » dessus c’est un peu comme si on taguait « sale bouddhiste » sur la cathédrale ou « cochon de musulman » sur la vitrine de la charcuterie du coin ! 

 Faut-il être inculte et crétin par-dessus le marché pour se livrer à de telles profanations. A mon avis, vous êtes tellement abrutis que vous devez même être contents de ce que vous avez fait.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence de la fermeté de la chair sur les ventes de magazines people en traitant cette question passionnante : Closer aurait-il vendu plus d’exemplaires en diffusant les photos seins nus de Kate Middleton ou de la Reine d’Angleterre ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages