Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 15:15

 

Podacst

 

Cette semaine, actualité oblige, je vais forcément vous parler de fromage. Bizarre allez-vous me dire, eh bien non, car s’il est un sujet sur lequel les media nous ont fait tout un fromage, c’est bien le Parti Socialiste.

 

Et de fromage à propos du PS, il y a de quoi faire. D’abord, c’est presque passé inaperçu, mais le président du Sénat a changé. Le président du Sénat, c’est quand même le troisième personnage de l’Etat. Avant c’était Gérard Larcher, l’homme qui est au régime Dukan ce que le poisson rouge est à la bicyclette. Eh bien maintenant, c’est Jean Pierre Bel qui a pris sa suite, Jean Pierre Bel, un spécialiste du fromage, certes peu connu du grand public, et pourtant il est bon Bel, à tel point qu’il fait plein d’émules, surtout parmi les plus jeunes, des supporters qu’on appelle les Baby Bel.

 

Enfin bon, tout ça, c’est du passé, on a eu les yeux rivés sur les plateaux de télé et de fromage. Le Général de Gaulle se demandait comment on peut gouverner un pays qui compte 365 fromages ; 365 en France dont un paquet au PS. Martine carbure au brie, et Hollande, c’est quand même l’autre pays du fromage. Surprenant d’ailleurs que DSK n’ait pas choisi Hollande comme champion, lui qui aime tant l’Edam…

 

On nous en a fait un tel fromage de ces primaires que même l’UMP semble s’y convertir et envisage de rejoindre en 2017 les bancs de l’école primaire. C’est vrai qu’à droite, en cherchant bien, on trouve dans le gouvernement un secrétaire d’Etat qui s’appelle Marc Laffineur, du fromage, encore du fromage, d’ici à ce qu’il trempe dans la cancoillote  avec Aubry et Hollande, il n’y a peut-être pas très loin.

 

Loin de ces préoccupations fromagères, les primaires du PS furent un beau moment de démocratie et aussi un joli morceau de socialisme. On en a peu parlé en effet, mais le PS avait estimé à 2 millions d’euro le coût des primaires. Au final, ça coûtera le double, 4 millions d’euro…et on voudrait qu’un de ces gars-là devienne président de la république ? S’ils n’arrivent déjà pas à chiffrer le coût de leurs propres élections, ça promet pour la suite ! A votre place je me méfierais un peu, ça sent ou l’abandon des promesses électorales ou le coup de bambou sur les impôts.

Parce que sincèrement, dépenser autant de pognon pour un bout d’élection comme ça, vous croyez vraiment que ça valait le coup ? Une bonne élection truquée aurait largement fait l’affaire. En plus au Parti Socialiste ils ont un vrai spécialiste du sujet, c’est Jean-Noël Guérini, ex-patron de la fédération socialiste des Bouches du Rhône, le Mandrake de l’élection, le Gérard Majax du bulletin de vote. Ça tombait bien, il avait du temps libre grâce à sa récente mise en examen pour association de malfaiteurs, il était donc disponible pour organiser un scrutin, il adore ça, il fallait simplement lui donner le résultat, 1er Hollande, 2ème Aubry et il nous aurait emballé tout ça gentiment, on aurait gagné du temps et de l’argent.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence des faillites bancaires sur le renouveau des histoires belges.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages