Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 07:13

Podcast

 

Une semaine à faire le bonheur des plombiers chauffagistes et des carrossiers, voilà à quoi ressemblait la semaine dernière.

L’hiver qu’on avait un peu oublié jusque-là a repris ses droits, même la Loire a manqué de se faire prendre dans la glace. A Chaumont, on patinait sur le fleuve royal et Romorantin pouvait se targuer d’un record de France du froid à -19°, vraiment pas un temps à traîner dehors.

Même si  l’on a vécu au rythmes des alertes oranges et rouges au froid, même si tous les moyens possibles et imaginables ont été déployés pour limiter les dégâts, elles furent nombreuses, les victimes du froid au cours des derniers jours.


On a d’abord eu les victimes de coups de froid dans les sondages. Première victime, Christine Boutin, l’emblématique patronne du Parti Chrétien Démocrate, qui vient de jeter l’éponge dans la course à la présidentielle et de se rallier à Nicolas Sarkozy. Quand on sait qu’elle ne se présente pas parce qu’elle n’arrive pas à décoller des 1% d’intentions de vote dans les sondages, voilà un ralliement qui va sûrement changer la donne pour le "Président-pas-encore-candidat-qui-ne-devrait-pas-tarder-à-se-déclarer."

Deuxième victime de coup de froid, Hervé Morin, le candidat du Nouveau Centre à la présidentielle. Celui qui a habitué les foules à présenter ses vœux depuis sa cuisine ou son salon négociait hier avec sa femme l’enlèvement des séchoirs à linge dans le garage pour annoncer également, l’air grave et avec des trémolos dans la voix, son ralliement à Sarkozy.

Franchement, pour Sarkozy , qu’on donne perdant dans tous les sondages, voilà des ralliements qui doivent lui faire chaud au cœur. Mine de rien cette semaine, il vient de s’attacher le soutien de deux ténors à moins de 1%, il n’a plus maintenant qu’à rallier cinquante autres candidats qui plafonnent dans les sondages et le tour sera joué !

 

Le froid n’a pas joué de tour la semaine dernière à Eva Joly, la candidate des Verts, l’une de mes préférées, même si la petite Eva n’a pas manqué l’occasion de rappeler qu’elle n’aime pas le froid, dans une déclaration où le bon goût le dispute  à l’élégance puisqu’elle s’en est prise lundi soir aux « pisse-froid » et aux « casse-c...». Encore une sortie remarquée et remarquable d’Eva la farouche, et pourtant, en cette période de réchauffement climatique, les écolos devraient soutenir les pisse-froid.


Soutenir les pisse-froid et l’Olympique Lyonnais, Lyon qui a battu sans panache mardi soir le club chypriote de Nicosie dans la Ligue des Champions. Lyon qui avait derrière lui l’ensemble de la classe politique, à l’exception de l’UMP bien sûr, car tous ont cru que Nicosie, c’était la contraction de Nicolas Sarkozy.

Le froid contracte, on le sait, les muscles et les tendons ne sont pas à l’abri. Moi-même, grand sportif devant l’Eternel, j’ai dû rabattre mes prétentions samedi soir alors que je m’étais préparé une soirée sport intense. J’avais bien réussi l’échauffement puisque j’avais pu mettre la main sur la télécommande du téléviseur, décidé à ne pas la lâcher quelle que soit la pression conjugale qui s’exerce, j’avais approché la table basse du canapé pour allonger mes pieds et j’avais mis la bière au frais…tout cela pour rien, France-Irlande de rugby a été annulé à la dernière minute, quelle déception !

 

Il y en a un autre qui succombe cette semaine, mais là, le froid n’y est pour rien, c’est le franc. Vous êtes forcément au courant : à la fin de la semaine, on ne pourra plus changer nos vieux francs. Les queues s’allongent devant la Banque de France, les lessiveuses se vident et les matelas sont inspectés dans les chaumières pour retrouver, on ne sait jamais, une pile de "Pascal" ou de "Delacroix" oubliés dans le hangar ou la chambre à coucher...

Dernier message au coquin d’Alsacien qui distribue anonymement les francs dans sa commune : venez à Blois, cher mystérieux donateur, je suis dans les pages blanches, ne vous gênez surtout pas !


La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence de l’utilisation du langage muet sur le succès des films français à l’étranger.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages