Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 09:46

Podcast

 

Je n’étais pas là la semaine dernière, vous voudrez bien m’en excuser, j’ai pris un peu de vacances. Vous ne savez donc pas ce que j’ai pensé de l’élection de François Hollande, et c’est tant mieux !


Reprenant pied dans la vraie vie, au milieu d’un mois de mai qui ressemble à un véritable gruyère, qui n’a pourtant rien d’un fromage de Hollande, je me suis dit : allons de l’avant, vive l’avenir et la réalité !

 

J’ai scruté et j’ai été stupéfait du nombre de gens qui vivent à côté de la réalité. A droite, l’UMP fait semblant de croire qu’elle peut gagner les législatives, on est en plein conte de fées. A gauche, le Président de la République fraîchement élu va rendre hommage à deux figures modernes : Jules Ferry et Marie Curie. Jules Ferry, il est mort en 1893, Marie Curie en 1934, 120 ans pour l’un, 80 ans pour l’autre, voilà des références d’actualité. Rien de plus moderne ?

Les hommes politiques semblent hésiter entre l’utopie et le passé. Mélenchon, lui, vit dans les années 30 et  rêve d’aller casser du fasciste. Non content d’être sénateur de l’Essonne, député européen du sud-ouest de la France, l’ami du peuple qui déclarait au journal LA CROIX en mars 2012 être défavorable au cumul des mandats, va se présenter dans le nord de la France pour les législatives en espérant torpiller Marine Le Pen. Mélenchon le héraut du peuple.


Eh oui, les héros sont à la mode en ce moment, et pas seulement le Jean Marc Ayrault. Montpellier est en passe de devenir champion de France de foot, vive l’Hérault, encore une fois. Il me coûte de vous l’avouer, mais en ce moment, le Loir-et-Cher  semble dépassé, has-been, ringard.

Le Loir-et-Cher a voté à droite quand la France basculait à gauche, preuve d'un retard intellectuel indéniable dont, j'espère, les lumières conjuguées de François Bayrou et d'Audrey Pulvar pourront nous extirper.

Une preuve encore ? Eh bien notre  Johnny national, de retour en France pour une grande tournée,  n’a pas réservé son premier concert à Blois, ni même à Villebarou, non, il a joué dans l’Hérault, car c’est à Montpellier encore une fois qu’il s'est allé égosiller sur scène.


Des héros on en aura bien besoin. Regardez la Grèce, la mère patrie de Zeus, d’Apollon. Pour les ignares téléphages, Zeus et Apollon ne sont pas que les dobermans du feuilleton Magnum ; en l'occurence, je voulais vous parler des dieux de l’Olympe. Je pense sincèrement que les Grecs  ne cracheraient pas sur une intervention divine comme par exemple, d’inscrire leur dette sur une ardoise magique, vous savez, celle qui s’efface toute seule...


La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence des ponts sur l’encombrement des chaussées.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages