Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 07:39

Podcast

 

Eux, ils ne seront pas au deuxième tour. Eux, mais qui sont-ils ? Eh bien pêle-mêle, j’y mettrai les sondeurs, quelques journalistes et huit candidats à la présidentielle.


Les sondeurs, ont quand même tout eu faux, ou pas très loin. Ils nous promettaient un dimanche d’urnes molles avec un taux d’abstention quasi-historique alors que vous vous êtes massivement déplacés pour aller aux voter dimanche.


Je mettrais aussi volontiers quelques journalistes à la trappe du premier tour. Si cette campagne fut aussi triste et de bas niveau, peut-être le doit-on à quelques professionnels aguerris, à l’image par exemple de Laurence Ferrari qui, dimanche soir, interrompait une invitée de son plateau pour nous permettre de regarder la moto de TF1 qui suivait Nicolas Sarkozy : ça c’est du vrai journalisme ! D’ailleurs je m’interromps un moment…………………pour que vous puissiez entendre ma femme qui est en train de ramener les bols du petit-déjeuner vers l’évier.


Et puis il y a les huit recalés du premier tour. Marine Le Pen, dont le sourire triomphant m'a fait m'interroger : est-elle au courant qu'elle a été recalée?...

 

Mélenchon, lui, les sondeurs nous le promettaient au firmament, mais ne Mélenchon pas tout, le bolchevik au couteau entre les dents a plafonné à 11%, loin derrière.

 

Bayrou retournera dans son Béarn, et qu’il y reste, en ayant peut-être promené sa morgue sur les routes de France pour la dernière fois en 2012.  

 

Eva a réussi la jolie performance de passer de 6% dans les intentions de vote en septembre à un score au final de 2,31% après une campagne flamboyante. Ça lui donnera peut-être l’envie d’aller se mettre au vert.

 

Nicolas Dupont Aignan doit rêver d’un départ vers l’Angleterre  pour allumer le flambeau de sa France libre.

 

Philippe Poutou retournera au néant dont il n’aurait jamais dû sortir.

 

Nathalie Artaud reviendra dans cinq ans. D’ici là, elle n’aurait pas touché un mot à son discours qui a à peine 150 ans d’âge, mais peut-être qu’elle aura appris à sourire, parce que sincèrement, que 0.56 % du corps électoral ait accepté de voter pour une femme à l’air aussi revêche et mal embouchée, ça montre bien que les électeurs ne choisissent pas au physique.

 

Et puis, Jacques Cheminade nous reviendra peut-être dans 15 ans pour assurer le rôle de voiture balai et de prophète solitaire. J’ai pris le temps de lire la profession de foi de Jacques Cheminade, et je me dis que 0,25% des voix, ce n’est pas mal payé pour un type qui écrit, je cite : « Si on ne voit pas loin, on reste myope, et si on reste au berceau, on ne peut pas grandir ». Réflexion intense et profonde s’il en est ! Et chez nous, dans le Loir-et-Cher, c’est Vineuil qui emporte le pompon pour Jacques Cheminade un score qui dépasse de 30% la moyenne nationale. 30%, ce n’est pas rien…Enfin, sur une base de 0,25%, ça fait 0,32% au final, et pas moins de 15 voix exprimées dimanche. 15 voix pour ce prodige de la politique, sont-ce des électeurs qui allèrent voter après avoir un peu taquiné la bouteille de rouge du dimanche ?  Un conseil pour le 6 mai, que la maréchaussée fasse souffler les électeurs dans le ballon avant qu’ils ne glissent leur bulletin dans l’urne !


La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence de la migration des gazelles sur le développement des occasions du Lion.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages