Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 08:08

Podcast

 

 

Noël approche. Toutes les boutiques étaient ouvertes dimanche pour la Saint Nicolas, on commence à lustrer nos petits souliers pour recevoir tous les cadeaux que le Père Noël voudra bien y déposer, les lutins se font beaux.

 

Tout le monde se prépare. C’est ce que les chats appellent la période de l’avent. Oui, les chats. Si comme moi, vous regardez de temps en temps la télé, vous n’avez pas pu rater cette réclame d’anthologie dans laquelle une marque de nourriture pour félin domestique fait sa pub avec son calendrier de l’avent pour le minou à sa mémère.

Après le sirop pour matou, quelques surdoués du marketing nous servent donc aujourd’hui le calendrier de l’avent pour matou. On n’arrête pas le progrès et je promets une longue vie à ce calendrier, une innovation qui répond enfin à une réelle attente des consommateurs et ne nous donne pas l’impression qu’on puisse nous prendre pour des crétins.

J’espère seulement que ses promoteurs n’auront pas le cynisme d’envoyer en janvier les stocks d’invendus aux enfants du tiers-monde.

 

 

Mais il n’y a pas que les chats qui ont leur calendrier de l’avent, il y a aussi les usagers de la SNCF.

Vous avez remarqué qu’à la SNCF, il n’y a pas de clients, il y a des usagers ? Des usagers qui sont usagés par la manière dont les traitent les Chemins de Fers Français.

Alors pour les remercier, la SNCF a créé aussi son petit calendrier de l’avent. Regardez, il est joli, il est rempli de petites fenêtres.

J’ouvre le premier jour, c’est écrit : « Panne de matériel, vous serez en retard ». Mince !

Deuxième jour : « Grève, vous serez en retard ».

Troisième jour : « On attend le conducteur du train, vous serez en retard ».

Quatrième jour : « Problème de signalisation, vous serez en retard ».

Cinquième jour : «Vous êtes déjà en retard mais il n’y a personne pour vous donner des informations », bref on continue comme ça jusqu’au 24 et là on ouvre la petite fenêtre et il y a écrit : grève ! Enfin non, le Président de la SNCF l’a dit, il n’y aura pas grève, mais de vous à moi, on n’y est pas encore et les usagers usagés de la SNCF pourraient avoir bien d’autres surprises d’ici à la Noël.


C'est vrai que ce bon fonctionnement, quasi-proverbial, couplé à la mise en place du cadencement, forcément ça produit de la grogne. « Mise en place du cadencement », vous avez vu comme c’est chic ? C’est du langage administratif. Ça permet de dire des choses désagréables sans que les gens le comprennent. Parce qu’en fait, « mise en place du cadencement », ça veut dire en français : « on supprime la plupart des trains. »

Alors ça râle, ça grogne, ça manifeste, c’est normal. Lundi à Blois, on est descendu sur les rails pour une meilleure desserte ferroviaire. L’enjeu, c’est Blois-Paris en 80 minutes. 80 minutes, ça laisse rêveur. 1h20…chiche la SNCF ? 

Vous avez déjà pris le train du matin pour Paris ? Sur le papier, il met une heure trente. Dans les faits, il ne met jamais moins d’une heure quarante. Il est tellement toujours en retard, que quand, par hasard ou par miracle, il arrive à l’heure, le contrôleur précise dans le micro : « Notre train arrive à l’heure à Paris Austerlitz ». On dirait qu’il attend qu’on l’applaudisse, un peu comme le commandant de bord qui vient de réussir un atterrissage.

 

Blois-Paris en 80 mn j’approuve, j'opine, je soutiens, je milite. J’y étais aussi sur les voies. J’approuve mais je crois que le seul capable de nous l'offrir, ce Blois-Paris en 80 minutes, c'est le Père Noël !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Amélie 08/12/2011 15:12

Et tu y crois au Père-Noël?

Fabrice Dayron 14/12/2011 08:06



Heureusement que j'y crois, sinon on pourrait désespérer du monde...



Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages