Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 16:00

Quel mauvais goût ont eu les otages Français de se faire libérer la semaine passée ! Quelle outrecuidance  de la part des journalistes de R.F.I. de se faire assassiner ce week-end. On ne parle plus que de cela et du coup on est passé à côté du come-back de Bayrou dans un immense mouvement populaire dont les masses éponymes se réjouissent dans leurs chaumières, et le terme est un peu faible puisqu’on pourrait même dire qu’elles exultent.


Pas de bol, c’est passé inaperçu ! Pourtant, Borloo avait fait ce qu’il fallait. Il était allé tendre à la main à l’ermite du Béarn, au Pierre Laval du centre, à celui qui aurait pu avoir signé sa sortie de scène après son ultime trahison de mai 2012. Bayrou, l’homme qui ne tarit pas d’éloges devant sa propre intelligence, l’idéologue du raisonnable, ce qui rend son fonds de commerce peu prospère, Bayrou avait en effet osé rallier monsieur « Moi Président », candidat affiché de l’illusion et du malentendu.

 

Le génie français s’incarne dans tout un tas de choses, mais assez mal en politique. Aux Etats-Unis des apprentis généticiens ont réussi à greffer sur des plantes un morceau d’ADN de la luciole. Résultat, les plantes brillent la nuit. Croyez-vous que si on greffe de la luciole à Hollande il devienne une lumière ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Robert Alain 06/11/2013 16:33

Je me fais le porte parole de tes nombreux auditeurs pour te redire combien nous regrettons de ne plus pouvoir t'entendre les mercredis matins ...une de tes auditrices anonymes ,mais que je te
présenterai un jour , a meme pris des mesures cohércitives drastiques . En représaille ,elle a rayé définitivement de ses radios préférées PLUSFM ....

Il te faut donc continuer , la France te regarde ...

Amicalement

Alain

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages