Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 14:46

Hasards du calendrier ?


Hier, François BAYROU dévoile l'élément phare de son programme présidentiel : "achetons français !" *


Ce matin sur RTL, Yves CHARPENEL, avocat général à la Cour de Cassation, nous apprend que 90% des prostituées en France sont d'origine étrangère.


Toute personne qui oserait un rapprochement sera automatiquement et intégralement vilipendée.


(*) Diantre, quel programme !

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 08:01

Podcast

 

Vous avez le moral, vous ? Allez rigoler avec cette actualité morne à souhait : avec en toile de fond une crise économique qui n’en finit pas, on trouve pêle-mêle dans l’actualité des policiers qui se font tirer comme des lapins, des chômeurs à la pelle, des électeurs libres qui propulsent des islamistes à la tête de leurs pays…c’est vrai que les informations en ce moment auraient tendance à rendre neurasthéniques les optimistes les plus forcenés.

 

Et pourtant, cette chronique veut aussi vous apporter un peu de joie de vivre chaque semaine. Alors, où regarder ? Où regarder m’interrogeais-je dans mon for intérieur ? A gauche ? A droite ? Eh bien non ma foi, l’information réjouissante de la semaine ne vient ni de la droite ni de la gauche, mais du centre.

 

Car nous avons vécu une semaine absolument stupéfiante avec l’entrée en lice de deux candidats du centre pour l’élection présidentielle. Eh oui, le centre en France, il me fait un peu penser à cette histoire drôle où le moniteur de ski de deux débutants Belges a, lui aussi, deux trous du cul.

 

La France était en haleine, Marianne retenait son souffle si vous me permettez cette métaphore respiratoire : François Bayrou allait-il oui ou non se présenter à la prochaine présidentielle ? Et les foules énervées furent rassurées la semaine dernière : oui, Monsieur Bayrou sera bien candidat, et là je dis : ouf ! François Bayrou vous le connaissez forcément, c’est le candidat du Modem.

Il est arrivé premier dans un concours de circonstances en 2007. A l’époque, le parti socialiste avait désigné comme un seul homme Ségolène Royal candidate officielle pour la présidentielle. Ségolène Royal, elle est quand même à la clairvoyance politique un  peu ce que Angela Merkel est à la mode. Elle avait permis à François Bayrou de bénéficier d’une éclaircie politique aussi rare qu’un passage de la comète de Halley. Il avait alors réalisé le score inespéré de 13% des voix au premier tour. 13% alors qu’il n’avait pas de programme, qu’il n’avait pas fait grand-chose avant si ce n’est coller une torgnole à un sale môme qui lui faisait les poches pendant que lui faisait campagne, 13% alors que toute ses idées se résumaient en un mot : lui ! Aveuglé par un ego démesuré, Bayrou a pris son score pour un succès au lieu de le prendre comme une aubaine. Depuis, il promène sa morgue d’échec électoral en échec électoral et se prépare pour 2012 à une déculottée à faire pâlir d’envie un sadomasochiste invétéré.


Mais foin de ces considérations, v’là t-y pas que ce week-end, au royaume des inconnus inconsistants se manifeste un nouveau prétendant au trône : Hervé Morin, candidat du Nouveau Centre.

Quel séisme dans la vie politique, quel tsunami, quel évènement que la candidature d’un quasi-inconnu à la magistrature suprême ! Hervé Morin, pour ceux qui ne le connaissent pas, il a quand même été ministre de la défense, il a même décidé, c’est lui qui l’a dit, d’arrêter d’être au gouvernement pour pouvoir réfléchir, ça fait peur.

Avant cela, il avait pris le temps de planter un couteau entre les omoplates du sieur Bayrou susnommé entre les deux tours de 2007 pour rallier le camp Sarkozy. Au moins avait-il l’avantage par rapport à Bayrou de ne pas cracher dans la main qui l’avait nourri.

Pour le reste, avec son charisme qui n’est pas sans rappeler celui de la moule de Bouchot, Hervé Morin a, à coup sûr, une carte à jouer dans cette élection présidentielle, avec un programme certainement enthousiasmant, qu’on ne connaît pas encore, mais qui devrait osciller entre centre mou et droite complexée.

 

Alors, deux candidats au centre, ça ne sera pas de trop, ça n’a rien de ridicule, vive le centre libre, et gloire aux imbéciles pénétrés de l’idée de leur destin, ça nous donnera toujours de quoi nous réjouir.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence du come-back de Gérard Lenorman sur le taux de suicide dans les maisons de retraite.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 08:07

 

Podcast

 

Bonjour à tous. Je voudrais évoquer un sujet grave aujourd'hui, celui du dopage. Au moment où Jeannie Longo vient d’être blanchie, au moment où Alberto Contador attend de savoir s’il a vraiment mangé un steack-frites contaminé, Yannick Noah, dans une tribune remarqué du journal Le Monde, a apporté sa contribution au débat, en se prononçant pour la légalisation du dopage.

 

Merci Yannick de cette heureuse prise de position, car il est temps de mettre fin à l’hypocrisie. Parce que tout le monde se dope. Dans le Tour de France par exemple, on sait que tout le monde se dope. Le but du jeu, c’est simplement de ne pas se faire prendre. A 30 ans à peine, les moitié des coureurs a échappé à des cancers improbables avec des guérisons miraculeuses, l’autre moitié carbure à la ventoline comme si l’épreuve était réservée aux asthmatiques, bref le Tour de France, ce n’est plus un exploit sportif, c’est un exploit médical !

 

Tous dopés, je vous dis, tous dopés ! Ca ne date pas d’hier, mais aujourd’hui, on ne l’accepte plus, parce que les dopés ne sont plus communistes, il sont juste Espagnols. Rappelez-vous, lorsque nous étions enfants dans les compétitions de natation par exemple, on voyait des nageuses russes, souvent accompagnées de petites camarades d’Allemagne de l’Est. A regarder ces frêles jeunes fille, on devinait qu’elles avaient une alimentation saine et un biorythme en harmonie avec la nature : elles mesuraient un mètre 90 pour 85 kilos de muscles, avaient un tour de bras à faire complexer Jean Claude Vandame et une moustache à rendre jaloux Gérard Hernandez. Malgré tout, à cette époque, jamais on n’a entendu parler d’un quelconque contrôle anti-dopage, et encore moins d’un contrôle positif. Preuve au passage que le communiste est moins louche que l’Espagnol.

 

Tous dopés, je vous dis qu’ils sont tous dopés, ces Espagnols. Et pas qu’au tennis, au basket ou en vélo. Regardez le concombre espagnol, cet été, on a longtemps cru qu’il était dopé. Regardez, même la droite espagnole est dopée pour réaliser des scores comme ça aux élections.

 

Alors il a raison, Yannick Noah, il faut légaliser. Yannick Noah, soit dit en passant, c’est quand même la personnalité préférée des Français. Et on les comprend les Français. Voilà un mec qui a tout réussi : le tennis, la chanson, son fils…Un vrai mec bien. Concerné, engagé, de tous les combats, grand moralisateur devant l’Eternel, grand défenseur des pauvres et des opprimés, à tel point d’ailleurs que pour mieux aider les pauvres, il est domicilié fiscalement en Suisse. Or, un Français qui se domicilie fiscalement en Suisse, si vous voulez mon avis, c’est vraiment un mec qui a tout compris. Donc il faut l’écouter, le Yannick. Il faut l’écouter, et il faut légaliser. Tous les trucs qui nous emmerdent, il faut les légaliser, comme ça ils ne posent plus problème. Tenez, par exemple, le hachich, si on le légalise, finis plus de problèmes. Il existe des tas de trucs qu’on devrait légaliser pour qu’ils ne posent plus problème, comme le hachich, la burqa, l’euthanasie ou même l’assassinat... Y’a pas, faut légaliser !


Ou alors on vote pour Eva Joly à la prochaine présidentielle. Et là vous allez voir, on va rigoler. Imaginez si l’an prochain le Président de la République c’est Eva Joly, la candidate d’extrême gauche, pardon, la candidate écologiste, là on va se marrer ! Sur le Tour de France, fini la nourriture en tube, fini les boissons énergisantes, fini les valises de médicaments ! Dans les gourdes des coureurs, du jus de navet sans colorant. Au dîner, une assiette de muesli bio accompagnée d’un verre de lait de chèvre. Le seul truc, c’est que pour arriver fin juillet sur les Champs Elysées, il faudra que les coureurs partent à Pâques.

 

Choisir entre le tour de France avec des coureurs OGM qui pédalent à 50 km à l’heure ou le tour de France 100% bio, suivi par l’hélicoptère écologique de Yann Arthus Bertrand, voilà un vrai dilemme cornélien. Et vous pouvez compter sur moi pour ne pas choisir mon camp.

 

Pour la semaine prochaine, vous chercherez l’intrus dans la liste suivante : respect du client, ponctualité, SNCF. Bonne semaine.

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:08

Podcast

 

 

Un long dimanche de gentillesse...

 

Comme dimanche c’était la journée de la gentillesse, moi aussi j’avais décidé d’être gentil. Je me réveille tôt. Pour ne pas déranger ma femme avec une érection intempestive, je décide d’être mignon et d’aller lui chercher des croissants. Je me lève dans le noir pour ne pas la réveiller, je crois prendre mon jogging, au lieu de cela, je prends le sien, un machin rose fluo taille 36. Je ne vous fais pas de dessin, je ne pouvais pas objectivement sortir de chez moi comme ça, mais je ne voulais pas revenirr dans la chambre et réveiller ma femme, alors je me suis dit que puisque c’était la journée de la gentillesse, personne ne dirait rien à me voir déambuler dans un pantalon de femme trop court et trop serré. Seuls mes génitoires un peu à l’étroit pouvaient se plaindre, mais ça ne devait pas durer longtemps.

 

Je sors donc de la maison discrètement, je me retourne pour retenir la porte et éviter qu’elle claque et là, je ne vois pas que je mets le pied dans une énorme crotte de chien que mon voisin avait encore oublié pile poil devant ma porte. Ou plutôt que le chien de mon voisin avait encore oublié pile poil devant ma porte. J’essuie ma chaussure sans pester, normal c’était la journée de la gentillesse et je me dis que le toutou de mon voisin est un gentil toutou à son pépère, mais quand même doté d’un appareil digestif à la fois surprenant et capricieux.

 

Foin de ces considérations canines et coprocoles, je file à pied dans le bon air du matin jusqu’à la boulangerie. Arrivé là-bas, une vieille me pique ma place dans la file d’attente, mais bon, je ne dis rien, c’était la journée de la gentillesse, et j’attends patiemment. Cette gentille vacherie de vieille couenne prend devant moi le dernier croissant : « Prochaine fournée dans 20 minutes » annonce la boulangère. C’est gentil de prévenir les clients ; en même temps c’était la journée de la gentillesse. Je décide donc de quitter la queue pour aller prendre un café au bistrot d’à côté.

 

Engoncé dans ma gentillesse, j’en avais presqu’oublié le jogging rose fluo de ma femme. Le patron du bistrot et les piliers de comptoir manifestement, eux, ils l’avaient bien vu. « Qu’est-ce qu’elle boit la grande fille ? » qu’il me dit le patron ! Refusant de mettre ce rustre devant son délit d’homophobie caractérisé, je prends l’affaire gentiment et lui demande un café. Le problème, c’est que les soiffards du comptoir ont pris mon silence pour de la lâcheté. Je m’en suis rendu compte quand le premier m’a pris par les épaules, le deuxième par les pieds et qu’un troisième m’a piqué mon falzar. Je ne pouvais pas me rebiffer, c’était la journée de la gentillesse. Heureusement que ma monnaie était dans mon blouson.

 

Le temps de finir mon café, j’ai toqué à la fenêtre arrière de la boulangerie histoire de ne pas me faire remarquer dans la file d’attente, j’achète deux croissants et je prends le chemin de la maison en frôlant les murs et en courant tout courbé le long des voitures arrêtées, si jamais j’avais croisé quelqu’un que je connaissais. J’arrive à la maison quasi sans encombre, je rentre, ma femme était levée, assise devant son bol de café. Je rentre dans la cuisine et là, vous ne savez pas ce qu’elle me dit : « Ben t’étais où, je t’attends moi ?! Et puis ça va pas de sortir de la maison en slip ! »

Je sais, je n’aurais pas dû, mais là j’ai pris le paquet de croissants, je lui ai lancé dans la figure et puis je suis retourné me coucher. Journée de la gentillesse, journée de la gentillesse, mon cul oui !

 

J’ai passé mon dimanche à essayer de hacker le site internet de Psychologie Magazine, les instigateurs de cette journée à la con. Hier je leur ai fait une belle lettre anonyme. Et puis surtout, là où je suis content, c’est que depuis dimanche, il me reste 364 jours pour être méchant, et ça, ça me rend heureux !


La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence bénéfique de l’ingestion de Touraine Primeur sur la lutte contre les polypes.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 19:10

Podcast


Une bonne occasion de se taire. Voilà ce qu’a perdu il y a quinze jours le Secrétaire Général de l’OTAN lorsqu’il a déclaré sans ciller aux media que l’opération conduite en Lybie était un succès extraordinaire, l’une des opérations les mieux menées depuis la création de l’OTAN.


Là j’ai envie de dire « chouette » ! Autant j’éprouve peu de sympathie pour les pacifistes bêlant qui crachent sur l’armée parce qu’ils voudraient vivre au pays des Bisounours, autant sur le coup de l’intervention de l’OTAN en Lybie, je me suis senti un peu le cocu de l’affaire, comme vous sans doute. Certes, nous n’avons pas en France, au pays des droits de l'homme, de problèmes financiers. Tout va bien, c’est l’opulence, l’Etat a du mal à dépenser tout l’argent qui est dans ses caisses et heureusement d’ailleurs que ça se passe comme ça la France, sinon, on aurait pu se sentir mal à l’aise d’avoir envoyé nos soldats risquer leurs vies et nos porte-monnaie pour permettre l’installation d’un régime islamiste à Tripoli.


Au début on a failli y croire. Le triomphe de Sarkozy lors de son passage éclair sur place lui permettait de se dire qu’à défaut de l’Elysée en 2012, il pourrait toujours se présenter là-bas pour la prochaine élection. Et puis, à peine Khadafi mort, les islamistes s’empressaient d’annoncer l’instauration de la charia : c’est clair qu’entre la dictature de Khadafi ou celle des mollahs, la liberté aura beaucoup progressé sous les cieux lybiens, grâce à l’OTAN, qui fut quand même le bras armé de l’Europe libre face à la menace communiste, grâce à l’armée de la République Française. S’il y en a un qui doit franchement se marrer, c’est bien Ben Laden. Mais comme aucun homme politique, qu’il soit de droite ou de gauche, ne semblait s’en émouvoir, il fallait bien que l’affaire fût prise au sérieux par des saltimbanques.


Et Charlie Hebdo qui adore manger du curé, mais qui n’en a plus trop à se mettre sous la dent dans notre république laïque, Charlie Hebdo sautait donc sur l’occasion pour publier un « Charia Hebdo » de circonstance. Et là, boum ! Eh oui, Charlie Hebdo a fait boum et c’est d’une gravité extrême. C’est par la terreur et par le silence qu’elle est censée nous inspirer que ces Messieurs comptent imposer leur loi. La technique est la même partout, que les tyrans soient fascistes, communistes, ou islamistes, ils osent tout, et c’est même à ça qu’on les reconnait comme disait Audiard dans « Les Tontons Flingueurs ». Ils osent tout, et si on se laisse faire on est mort.

 

Oui, il faut dénoncer ces terroristes d’un autre âge, ces fanatiques d’une religion qu’ils ne connaissent pas et leur sert de prétexte à déverser leur haine du genre humain. Quand les cantines des écoles de la république servent de la nourriture hallal, quand les piscines municipales aménagent leurs horaires pour que les femmes puissent se baigner hors de la présence des hommes, il y a danger.

 

Quand les fous se sentent libres d’agir en toute impunité, ils commencent à faire sauter les journaux, avant quoi ? Quelle sera la prochaine étape ? Le festival de bande dessinée de Blois ouvre bientôt au public. Si l’on devait y trouver des livres qui ne plaisent pas aux intégristes, peut-être mériterait-il alors son nom de BD…Boum!

 

Le rire est le propre de l’homme. Ces gens-là font pourtant malheureusement partie du genre humain et il est bien dommage que le ridicule ne tue pas, nous vivrions sinon sous un ciel plus clément. Alors, continuons à rire, ne nous privons pas pour rire d’eux, et si nous devions en mourir, Dieu le Père nous accueillerait sûrement les bras ouverts au paradis d’Allah.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence de Jacques Dessange sur le brushing de Dominique de Villepin.

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 08:10

Podcast

 

Vous connaissez mon infatigable engagement pour défendre la veuve et l’orphelin, plutôt la veuve de préférence surtout si c’est une bombasse de moins de 40 ans parce que pour ce qui est de l’orphelin, j’ai pas trop envie de m’emmerder avec les gosses, pardon je divague, je vous parlais de mon engagement au service des desseins les plus nobles, des causes les plus désespérées, je suis un peu la Sainte Rita du Loir-et-Cher, alors ce matin, je vais vous entretenir de sujets passionnants mais dont on n’a trop peu parlé et je dis : stop !

 

Halte à la censure médiatique, ouvrons nos cœurs et notre antenne à ces pauvres sujets ankylosés de l’information qui n’ont malheureusement pas droit au soutien des journalistes.

 

Cette semaine, deux informations capitales ont bien failli nous échapper, sous prétexte qu’il y aurait une crise, que tout le monde aurait peur, que les Grecs seraient repartis de Francfort la dette basse…chômage, dette, pouvoir d’achat, sincèrement, on s’en fout.

 

Tel le Derrick de l'actualité, je suis allé glaner l’information qui vous intéresse, l’information qui vous concerne.

D’abord vendredi à Perth, en Australie, les pays du Commonwealth ont adopté une réforme historique. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est la Commonwealth, je dirai 1 que vous aviez qu’à mieux écouter à l’école et 2 que si vous voulez quand même savoir, le Commonwealth ça rassemble à peu près toutes les peuplades rosbifs de la terre.

Alors les pays du Commonwealth ont décidé que, à partir de dorénavant, l’héritier du trône d’Angleterre pourrait être une héritière. C’est pas d’l’info, ça ? D’autant que si je ne m’abuse, le roi d’Angleterre est déjà une reine, alors là, autant dire que ça change un peu tout votre affaire, Mesdames et Messieurs les gens du Commonwealth.

Et deuxième truc dingue, emportés par une espèce d’ivresse révolutionnaire, v’là-t-y pas qu’ils ont également décidé que le souverain anglais pourrait épouser un catholique. Jusqu’à présent, il avait pas le droit. Maintenant, il peut et ça change tout. Je peux vous dire qu’à la messe de dimanche matin à la Cathédrale de Blois, l’ambiance était au beau fixe, on ne tarissait pas d’éloge sur ces perfides anglais, une mère de famille secouée par l’émotion évoquait même la possibilité de faire un poulet à la menthe pour le midi. 

   Que d’émoi, que d’émoi, j’en suis moi-même tout émoustillé rien qu’à l’évocation de ce moment historique. Il paraîtrait d’ailleurs qu’Elizabeth II aurait flashé sur Benoît XVI, mais ne se serait pas encore déclarée. Rassurez-vous, dès qu’il se passe quelque chose, on vous tient au courant


Un autre évènement à côté duquel vous seriez passé si je n’étais pas là : novembre c’est le mois de la tripe. Eh oui, la tripe, nom de Dieu, c’est bon, c’est pas d’la merde. Une bonne cervelle dégoulinante, de la mamelle bien molle, des couilles de cerf, tiens rien que de vous en parler ça me donne faim.

Bon le mieux dans le mois de la tripe, c’est que je l’ai appris tout à fait par hasard, grâce à la Nouvelle République. C’était dans l’édition de samedi, page 10, à la rubrique consommation, où la page du journal est partagée en deux : d’un côté, la fête des morts, de l’autre le mois de la tripe : c’est authentique et c’est de bon goût ne trouvez-vous pas ?

Le mois de la tripe, c’est quand même un évènement national qui aurait pu rester dans l’ombre si les hussards de l’information n’étaient pas là pour éclairer le peuple : alors, tripiers, tripières, je me fais votre porte-parole et je déclare solennellement l’ouverture du mois de la tripe : Longue vie aux rognons ! Vive la tripe libre ! Vive la République ! Vive la France !


Je reviendrai début décembre pour lancer la semaine du boyau. Et puis, je ne manquerai pas de vous faire partager la prochaine opération de communication de la section locale du Comité pour la Propagation des Hémorroïdes.

 

Pour la semaine prochaine, vous résoudrez cette jolie contrepèterie proposée par CAP CINE à BLOIS dans le cadre de son festival consacré au cinéma chinois : Cap sur la Chine...Là aussi c’est authentique, bonne semaine à vous.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 10:02

 

Dominique Strauss Kahn candidat pour la présidence de la Lybie. Il déclare sur Radio Burqa : « J’aime la Lybie. D’abord, dans un pays dont la capitale s’appelle « Tripote-lui », je risque d’être beaucoup moins emmerdé que dans les palaces new-yorkais. Ma première mesure si les Lybiens me donnent le pouvoir sera d’améliorer la charia parce que 8 femmes pour un homme c’est à peine suffisant. Il me souvient qu’à Lille, ça me faisait parfois à peine la soirée. »

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 18:39

 Podcast

 

Cette semaine, on va faire un petit retour en arrière. On prend notre rythme, c’est déjà la huitième fois qu’on se retrouve sur les ondes de votre radio préférée, alors forcément, ça crée des habitudes.

 

La semaine passée, rappelez-vous, je vous avais soumis cinq questions toutes plus passionnantes les unes que les autres. Pour être parfaitement francs avec vous, nous avons croulé sous le courrier, des lettres qui affluaient de tout le département en si grand nombre d’ailleurs que PLUS FM a fait venir l’ensemble de ses 250 salariés et toute leurs familles pour en venir à bout. J’ai voulu ce matin vous faire partager les meilleures réponses.

 

A la première question, souvenez-vous : Comment fait ma belle-sœur pour avoir de si belles varices ? Je voudrais vous livrer la réponse de M. Lepalet de Chambord. Je prends son courrier…alors voyons-voir : « Monsieur Dayron. Permettez-moi tout d’abord de vous féliciter pour cette chronique hebdomadaire toujours vive, intelligente et si drôle... Monsieur, vous parlez des varices de votre belle-sœur, eh bien, laissez-moi vous dire que je possède une collection de furoncles sous les aisselles qui ferait pâlir de frayeur un bataillon de parachutistes. » Non mais c’est quoi ce truc ? C’est pas une réponse !

 

A la question : « Les pauvres ont-ils si mauvais goût pour qu’aucun d’eux ne roule en Porsche Cayenne », nous retiendrons la réponse de Mme Lafaute de Françay, qui m’écrit : « Monsieur Dayron. Permettez-moi tout d’abord de vous féliciter pour cette chronique hebdomadaire toujours vive, intelligente et si drôle…Monsieur, il me paraît assez évident que les pauvres ont mauvais goût. Je n’en ai pour ma part jamais croisé avec un seul qui ait un sac Vuitton, et je pense que la meilleure preuve de leur mauvais goût, c’est qu’ils n’ont pas le bon goût d’être riches.» Voilà une analyse d’une finesse et d’une pertinence Mme Lafaute qui vous permettrait de devenir commentateur politique pour Koh Lanta.

 

A la question angoissante sur la situation financière internationale que je vous rappelle : « La dette grecque se résorbera-t-elle plus vite si on se met tous à manger de la Feta Salakis au bon lait de brebis ? », écoutons la réponse de M. Levet de Couddes : « Monsieur Dayron. Permettez-moi tout d’abord de vous féliciter pour cette chronique hebdomadaire toujours vive, intelligente et si drôle…Cher Monsieur, la feta Salakis, c’est effectivement une bonne idée. Mais au rythme où vont les notations des pays européens, il va falloir se mettre au gaspacho, à la pizza, au camembert et à la brandade de morue. La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que quand même on échappera à la choucroute et aux bretzel, car vous aurez remarqué que seuls les pays où on bouffe bien ont des problèmes financiers, et je pense que vous tenez là un sujet d’étude passionnant dont à propos duquel il faudrait qu’une commission parlementaire elle s’en empare ». Dites-donc Monsieur Levet, ça vous écorcherait d’écrire le français correctement ?

 

Bon au final, je ne sais pas si je vous redonnerai la parole une prochaine fois.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence des combats pour la liberté  dans les pays arabes sur l’installation de régimes islamistes qui constitue un vrai progrès.

 

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 09:55

Devinette à l'attention de la seule population du Loir-et-Cher :

Un bébé est né.

Son papa avait des cornes avant de rencontrer sa maman.

Sa maman vit en captivité dans un très beau jardin.

Qui-est-ce ?

 

Il s'agit bien sûr du bébé rhinocéros né cette semaine au zoo de Beauval. Toute personne qui aurait eu une idée différente voudra bien aller se dénoncer elle-même à la gendarmerie la plus proche.

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 08:42

Podcast

 

Cette semaine, je me pose des questions, dont une principale qui est : on ne nous prendrait pas pour des lapins de trois semaines par hasard ?

 

La semaine dernière, je reçois sur mon téléphone portable un texto de M. Bouygues qui me prévient que j’ai atteint, tenez-vous bien, le nombre maximal d’appels de mon forfait illimité. Cherchez l’erreur ! Eh oui, je suis en forfait illimité. S’il est illimité, comme son nom l’indique, c’est que le nombre d’appels que je peux émettre est manifestement limité. Monsieur Bouygues, voudriez-vous que je vous achète un dictionnaire ? Vous trouverez dans le petit Larousse 2011 à la page 846 la définition du mot  « illimité ». Pendant que vous y êtes, regardez aussi « fumisterie », ça vous rappellera certainement des choses.

 

Autre merveille de la semaine : l’INSEE vient de publier une étude sur les services à la personne : ménage, jardinage, garde d’enfant et tout le tintouin. Jusques là rien de très extraordinaire, c’est un peu son boulot que de faire des études. Mais en écoutant le résultat, j’ai appris un truc surprenant : il ressort en effet de l’étude que les gens qui ont recours aux services à la personne sont principalement des gens aisés. Non ? Cela signifie, a priori, que ma femme de ménage n’a pas de femme de ménage ou que mon jardinier fait son jardin lui-même. Diantre ! Fichtre ! Palsambleu !, comme disent les jeunes. Là je dis chapeau Monsieur l’étudieur ! J’espère que vous avez beaucoup travaillé pour arriver à cette conclusion stupéfiante et permettez-moi de me réjouir que la France possède un Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques, sinon je ne me serais jamais douté d’un truc comme ça.


C’est un peu comme l’intellectuel décérébré qui a sorti récemment un livre dont on a trop peu parlé, quel dommage, sur le message philosophique contenu dans « Les Schtroumpfs ». Un mec fait un bouquin pour pénétrer jusqu’à son tréfonds la pensée Schtroumpf, je m’incline, c’est quand même schtroupfement balaise comme niveau de réflexion.

 

Encore une vraie question posée, de celles qui nous passionnent. Alors comme je ne voudrais pas être en reste, j’ai décidé, moi aussi, de vous soumettre quelques sujets d’études. Il y a en effet des questions fondamentales auxquelles on ne répond pas assez, je vous en soumets quelques-unes :

Première question passionnante : comment fait ma belle-sœur pour avoir de si belles varices ?

Deuxième question sur l’obésité, un sujet de société : est-ce que je risque de maigrir plus vite si j’arrête le pain avec les nouilles ?

Troisième question qui mélange économie et sociologie : les pauvres ont-ils si mauvais goût pour qu’aucun d’eux ne roule en Porsche Cayenne ?

Quatrième question sur la situation financière internationale : la dette grecque se résorbera-t-elle plus vite si on se met tous à manger de la Feta Salakis au bon lait de brebis ?

Cinquième question sur la politique française : François Hollande a-t-il voté Martine Aubry à la primaire socialiste ?

Et puis forcément une question subsidiaire : peut-on dire de DSK que l’idée du sexe l’habite ?

 

Vos réponses sont à faire parvenir directement à la radio. Le meilleur mémoire permettra à son auteur de gagner un carnet de 20 bons de réduction sur les Knackis par 12 à la volaille.

 

La semaine prochaine, je vous parlerai de l’influence de la coupe du monde de rugby sur le chiffre d’affaires des dentistes néo-zélandais.

Partager cet article
Repost0

Profil

  • Fabrice Dayron
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain.
Témoin intéressé de son époque.
  • Chef d'entreprise, chroniqueur et écrivain. Témoin intéressé de son époque.

De l'esprit du blog

"...Ainsi dès qu'une fois ma verve se réveille

    Comme on voit au printemps la diligente abeille

    Qui du butin des fleurs va composer son miel

    Des sottises du temps je compose mon fiel..."   (Boileau)

Recherche

Pages